google analytics

20/12/2017

Cuivres et bois de l'Académie en concert de Noël à Sainte-Anne

SAM_0075.JPG

SAM_0077.JPG

SAM_0078.JPG

SAM_0079.JPG

SAM_0081.JPG

SAM_0083.JPG

SAM_0084.JPG

SAM_0085.JPG

 

16/12/2017

Crèche vivante des Santannais

CRÈCHE VIVANTE DES SAINTANNAIS

Pour célébrer Noël en 2017, sous la forme d'un conte photographique monté en un Power Point de plus de 120 images (avec illustration sonore), les Saintannais assistés par les membres du service Animation, ont tenu (pratiquement) tous les rôles d'une belle, inédite et très émouvante crèche vivante. Cette crèche sera projetée le 22 décembre dans la salle polyvalente à 14.00. Pour vous en donner un bref aperçu, je compile ici , dans une version extrêmement abrégée mais de nature à éveiller votre curiosité et votre intérêt, quelques scènes de ce travail de longue haleine. L'oeuvre doit évidemment être vue dans sa cohérente et splendide intégralité. Nous sommes fiers de cette réalisation et de la participation enthousiaste et inspirée de nos Saintannais. Bienvenue à vous tous ce 22 décembre à 14.00. Après la projection, après l'apéritif et la dégustation des boudins de Noël, la Chorale de Sainte-Anne placée sous l'aimable direction de Madame Lahaye donnera un récital de chants de Noël. Ne manquez pas cette suite d'événements.

P1000629 - Copie.JPG

Les bergers dans leur humble bergerie

P1000638.JPG

Leurs animaux paissent dans les alentours

P1000645.JPG

P1000661.JPG

Joseph et Marie cherchent un logement, ils sont épuisés, l'âne lui-même est fourbu.

Tous les hôteliers sont rébarbatifs, hostiles et méprisants, ils refusent catégoriquement d'accueillir des voyageurs aussi désargentés. Tous leur ferment la porte sans le moindre scrupule.

P1000736.JPG

P1000739.JPG

P1000744.JPG

P1000749.JPG

Rejetés de partout, comme des migrants d'aujourd'hui, Marie et Joseph, éreintés, seront finalement accueillis par les trois humbles bergers. C'est dans ce pauvre refuge que Marie mettra au monde son enfant.

P1000694.JPG

P1000697.JPG

Des essaims d'anges enthousiastes chantent et célèbrent la naissance de Jésus sur la paille d'une bergerie, parmi quelques animaux en repos. 

P1000773.JPG

P1010008.JPG

Image2.jpg

L'histoire de Jésus peut commencer

26/11/2017

Un pic épeiche à Sainte-Anne

J'ai observé ce samedi, avec Tom, notre stagiaire, qu'un pic épeiche creuse son nid dans un arbre à proximité de la résidence. Je suis parvenu ce dimanche (hélas sans réel zoom) à faire quelques photos de cet oiseau (dendrocopos major).  Le pic épeiche ressemble aux autres pics bigarrés (pic épeichette, pic mar, pic à dos blanc, etc.), mais s'en distingue par le dos bien plus sombre, le bas-ventre et les sous-caudales rouges vif près de la queue et, pour ce qui concerne le mâle, une petite tache rouge sur la nuque. Le motif de la tête strié de noir entoure des joues, un menton et une gorge blanches : le front est blanc chamoisé, tandis que la calotte est noire. Une moustache noire relie la base du bec à la nuque (bande post-auriculaire) et descend vers la poitrine pour former un large demi-collier sur le haut. Le bec à la forme de ciseau en bois est puissant, pointu et noir. Les yeux sont foncés, entourés d'une fine bande blancheSon manteau est principalement noir, avec de grandes taches blanches, ovales sur les ailes et des rayures sur les rémiges. Il porte deux bretelles blanches, bandes bien visibles de chaque côté du dos. La queue est noire avec des taches blanches sur l’extérieur. Voici quelques images du pic épeiche qui s'installe parmi nous.

SAM_6224.JPG

SAM_6226.JPG

SAM_6228.JPG

SAM_6230.JPG

SAM_6231.JPG

Il s'agit d'un oiseau protégé. Il est strictement interdit de le déranger, de tenter de le déloger, de l'approcher ou de chercher à s'en emparer. Le Pic épeiche bénéficie d'une protection totale depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu. Qu'il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l'utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l'acheter.