google analytics

28/04/2014

Armand Gauthier nous quitte

A r m a n d    G a u t h i e r

a armand photo.JPG

Celui qui nous a quittés ce dimanche 27 avril était, au sens littéral du terme, un des bâtisseurs de Sainte-Anne. Né en février 1933, entré chez nous le 25 février 2014, Armand ne nous a pas laissé beaucoup de temps pour faire sa connaissance. Des complications au niveau de sa santé l'ont en outre maintenu à l'écart du groupe. A tous les membres de sa famille, à son épouse Andrée, à ses enfants et tout spécialement à notre chère collègue Marie-Dominique, nous adressons de respectueux messages de respect et de sympathie. Armand, comme un grand nombre d'adolescents à cette époque, quitte l’école à 14 ans pour entrer dans la vie professionnelle. Il devient maçon, travaille avec son père et participe à la reconstruction de la ville après les dégâts de la guerre. Il faut noter qu’il sera un des artisans qui ont édifié les bâtiments de Sainte-Anne. Il exercera la profession de contre-maître. Son travail lui vaudra un grand nombre de chutes, de fractures et d'hospitalisations. Armand a épousé André en 1958 au Rivage. le couple aura quatre filles : Brigitte, Martine, Evelyne et Marie-Dominique. Armand aimait aussi la soudure et le fer forgé. Il jouait de la trompe de chasse au sein des Veneurs de la Meuse et il a été trompettiste dans l'harmonie communale. Caractère fort, énergique, Armand n'a fait qu'un court passage parmi nous.

a aigle en vol.jpg

16/04/2014

Décès d'Irène Grandjean

Irène prend son envol

Notre amie Irène Grandjean s'est éteinte dans l'après-midi de ce mercredi 16 avril. Née le 29 août 1917, nous avions espéré qu'elle serait une de nos centenaires. Elle a été très affectueusement entourée par ses filles tout au long de son séjour chez nous. A elles trois, Marie-Claire, Marie-Thérèse et Anne-Marie nous présentons de respectueuses et cordiales marques d'affection. Irène était entrée chez nous le premier juillet 2010, quelques temps après le décès de son époux, Albert Istace. Irène et Albert étaient agriculteurs à Petit-Fays, dans la commune de Bièvre. Ils ont eu cette particularité de cultiver le tabac. A Petit-Fays, Albert Istace était secrétaire communal. Irène était très appréciée à la Résidence. On aimait son enthousiasme, sa vaillance, sa cordialité, son aménité et son merveilleux sourire. C'était toujours un grand plaisir de la croiser et d'entreprendre un brin de conversation avec elle. Elle était formidablement présente et son sourire, son regard avaient un charme fou. C'était un être délicat et agréable. Irène a longtemps encore trotté avec énergie, arpentant dans tous les sens les longs couloirs de la Résidence. C'était une infatigable tricoteuse (elle a réalisé ici un nombre considérable de patchworks) et une excellente joueuse de cartes. Nous lui souhaitons une migration paisible vers les fermes de l'au-delà. (La belle photographie d'Irène est de Jacky Lepage)

LEJ_3981_DxO.jpg

a irène.jpg

12/04/2014

Décès de Jean Biettlot

Envol d'une personnalité dinantaise

JEAN BIETTLOT

Roi de la confrérie Sainte-Anne de Bouvignes (intronisé en 1965)

http://confreriesainteanne.skynetblogs.be/ 

Notre cher ami Jean Biettlot nous a quittés ce samedi matin, très tôt, vers deux heures. Il était une éminente personnalité dinantaise. Grand amateur de moto (il a possédé une Sarolea, une Norton 500), mécanicien, garde-champêtre de Bouvignes et policier à Dinant, Jean Biettlot jouissait d’une grande estime collective. Connu pour son aménité, sa virtuosité gestuelle dans la gestion du trafic, sa bienveillance et sa rigueur, il nous laisse l’image d’un homme intègre, chaleureux et attentif aux autres. A son épouse Odette, à son fils Jean-Jacques, nous présentons de ferventes marques de sympathie. « Nous formions un couple très simple, nous vivions dans une très bonne entente, dans une grande complicité » disait Odette dans son récit de vie. Nous souhaitons à Jean une heureuse reconversion et il nous plairait qu'il eût dans ses nouvelles attributions l'orientation et l'orchestration des grandes migrations. (Les photographies mémorables qui suivent et qui pérennisent Jean Biettlot dans l'exercice de son art sont de l'excellent Jacky Lepage.)

1980 001.jpg

1980 0002.jpg

1980 0003petites.jpg

1980 0005.jpg

LEJ_5777.jpg

 Jean et Odette

a migra.jpg