google analytics

31/05/2017

Warnant en cartes-vues (Première partie)

Avant-propos 

Il y a peu de localités villageoises qui peuvent s'enorgueillir, à l'instar de Warnant, d'avoir abrité sur leur sol de grandes institutions ou de grands centres d'activités.

C'est le cas pour Warnant qui au cours des siècles eut sur son sol :

- une abbaye cistercienne qui dura 650 ans

- des forges et fourneaux pendant 250 ans

- une papeterie pendant 125 ans

- une importante usine de cuivre pendant 140 ans. 

Ce sont ces différents points dont nous allons retracer succinctement l'histoire. Commençons d'abord par présenter le village de Warnant. 

Le village Warnant

1.jpg

Le village est posé sur une colline à mi-pente des hauteurs qui l'entourent. Devant lui, la vallée de la Molignée, une large vue vers les collines de Meuse et la hauteur voisine où se perche Haut-le-Wastia. 

Le territoire de Warnant est vaste (1132 hectares). Il touche à la Meuse depuis Hun jusqu'aux abords d'Anhée.

Dans la vallée où coule la Molignée, c'est le territoire de Moulins, là où s'est concentrée l'activité industrielle.

2.jpeg

De l'église, un chemin descend vers la plaine des sports. 

3.jpg

Nous ne voyons ici que de paysages bucoliques. 

4.jpg

Nous observons ici un village entouré de collines.

5.jpg

Un village groupé tout autour de son église. 

6.jpg

C'est un coin de verdure où coule une rivière. (Rimbaud)

7.jpg

A côté du passage à niveau de la route vers Maredsous se remarque un petit bâtiment. C'est un relais de chasse qui plus tard sera abondamment décoré. 

8.jpg

Voici le relais de chasse tel qu'il est actuellement. 

9.jpeg

Avant la construction de leur église, les Warnantais devaient se rendre à Senenne pour y accomplir leur devoir religieux. La route était longue. Vers 1750, les Warnantais introduisirent requêtes sur requêtes, pour obtenir la construction d'une église au lieu. Leur ténacité vint à bout des réticences de l'autorité religieuse. Ils auront leur église en 1764. 

10.jpg

Cette rue menant à l'église est le point central du village. On y trouve une épicerie, un café. 

11.jpg

La place Georges Dekoninck. Cette place nouvellement refaite porte en son centre un monument dédié au sculpteur Georges Dekoninck. 

12.jpg

Cette ferme est très ancienne et date sans doute du seizième siècle. 

13.jpg

Fontaine Sainte-Adèle. Cette sainte est priée pour la guérison des maladies des yeux. Chaque année se fait un pèlerinage auquel les Warnantais restent fidèles. 

14.jpeg

Procession Sainte-Adèle. Des pèlerins à la fête de sainte Adèle, ils sont trop nombreux pour entrer tous dans l'église (environ de 1930). 

15.jpeg

Fontaine Sainte-Adèle un jour de procession. Dans les environs de 1920. Un estropié demande une obole. 

16.jpg

Voici la gare de Warnant sur la ligne 150 (Tamines-Jemelle). Elle fut bâtie vers 1889 et entra en fonction en 1890.

17.jpg

Vers 1930, la gare de Warnant devint gare de formation de trains. Les lignes sont donc plus nombreuses, ce qui a nécessité la construction d'une cabine pour gérer le trafic.

18.jpg

En gare de Warnant, d'impressionnantes locomotives dans des jets de vapeur.

18-2.jpg

Passage à niveau près de la Villa des Lapins sur la route de Maredsous. De pauvres gens tirent leur roulotte. 

19.jpg

Passage à niveau près de la gare de Warnant vers 1910. A ce moment la ligne est encore à simple voie. Deux personnes et une chèvre semblent s'attarder sur le passage à niveau. 

20.jpg

Café et restaurant en face de la gare de Warnant. Ce bâtiment deviendra le restaurant Les Marronniers. 

21.jpg

Le même café restaurant vers 1910. 

22.jpg

Vue des écoles communales de Warnant vers 1910.

23.jpg

Château du Varroy construit vers 1890 sur le terrain de l'ancienne papeterie de l'abbaye de Moulins. 

24.jpg

Le Varroy sous un autre angle. 

25.jpg

 Le vicinal dans la courbe l'amenant près du village de Warnant.

Un vicinal reliait la gare de Warnant à Lesve. Sa mise en service se fit par tronçons à partir de 1909. Pour le tronçon Warnant-Bioul qui passait par le ravin de Salet on dut tailler l'assise dans le roc ce qui prit plus de temps. Au début, la traction se faisait par des locomotives à vapeur, ensuite, après 1945, on en vint à des autorails. La ligne desservait les carrières d'Arbre et de plusieurs sablonnières de Bioul.

Le tronçon Warnant-Lesve fut supprimé à partir de 1954 et remplacé par des autobus.

Pour plus de détails, consultez le livre de Jean Closset : Le vicinal de Warnant à Lesve

26.jpg

Autorail devant la gare de Warnant.

27.jpg

Café du garage près du pont d'Yvoir.

La commune de Warnant étant très vaste avait sur son territoire le rivage de Meuse de Hun à Anhée. Près du pont d'Yvoir, il y avait quelques maisons. 

28.jpg

Garage du pont d'Yvoir vers 1920.

29.jpg

Le même garage vers 1925. 

30.jpg

Le garage vers 1930. 

31.jpg

En face du garage, il y avait une station à essence depuis 1935. cette station, en fait, camouflait un bunker destiné à la défense du pont. Par l'ouverture avant, nous distinguons des éléments Cointet.

32.jpeg

Vue du nouveau pont d'Yvoir mis en service en 1973. Quelle belle vue sur la vallée de la Meuse !

21/05/2017

André Deroubaix

Professeur d'arts plastiques successivement à Florennes, à Beaumont et à Doische, André Deroubaix, né en 1942, légendera sous peu les gravures, plumes et dessins que nous sommes heureux de reproduire dans notre blog. André Deroubaix est à la résidence en compagnie de son épouse. 

SAM_2745.JPG

SAM_5458.JPG

SAM_5460.JPG

SAM_5461.JPG

SAM_5462.JPG

SAM_5464.JPG

SAM_5465.JPG

SAM_5468.JPG

SAM_5474.JPG

20/05/2017

Activités socio-culturelles du jeudi 20 mai 2017 D Colaux

Au menu : Connaissances générales - Les synonymes - Les Acronymes - Villes hollandaises, allemandes - Connaissances générales - Rapidité

SAM_5429.JPG

SAM_5430.JPG

SAM_5431.JPG

15:20 Publié dans activités | Lien permanent | Commentaires (0)