google analytics

14/01/2017

René Compère est mort

R e n é   C o m p è r e   s ' e n  v a

SAM_4370.JPGRené Compère, fils de Robert et de Marcelle Ménagen, né le 10 mai 1935 et entré chez nous le 27 octobre 2016, est décédé à Sainte-Anne. La maladie a eu raison de son endurance. Il était l'aîné d'une fraterie de cinq enfants. Bien avant d'entrer à la résidence pour cause de maladie, René participait, en rendant visite à son épouse Angèle Delahaut, à la vie résidentielle, jouant au Loto, aux activités socioculturelles ou en prenant part au Conseil. Recourons à son récit de vie pour évoquer quelques épisodes de sa vie.

Il n'a guère eu de temps de faire des études : "Six années primaire à Graide, ensuite, j’ai travaillé avec papa, qui tenait un garage de vélos et motos". "J’ai fait connaissance de mon épouse, en jouant au foot, à Graide, je tenais le poste de centre-avant. J’ai commencé à jouer à 16 ans et j’ai terminé à 31 ans. J’étais un bon joueur de tête. Je suis supporter de Charleroi. Elle (mon épouse) venait me voir. Nous nous sommes mariés en 1961. Elle travaillait dans une menuiserie, elle était chantourneuse à Paliseul. Nous avons eu trois enfants : Marylin : née en 62 professeur de langues à Notre-Dame à Namur (mariée et divorcée, deux enfants Quentin et Aurore), Pascal : né en 65,  pensionné de l’armée, marié et deux enfants (Inès, Tom), Sabine : née en 67, secrétaire à l’atelier protégé à Beauraing, mariée, trois enfants  (Amandine, Lysiane, Augustine)"

"J’ai été garagiste à Graide, puis à Anhée toute ma vie. Mon épouse a travaillé à la menuiserie 6 ans, elle chantournait les bois. Ensuite elle es restée à la masion pour prendre soin des enfants. Mon épouse est entrée à Sainte-Anne, pour des raisons de problèmes de démence. C’est le docteur qui a décidé de son entrée".

René était un homme sociable et avenant. Etant donné sa profession, son intérêt pour les moteurs, nous créons une petite exception à notre analogie avec les oiseaux migrateurs. Pour René, pour l'aider dans son ultime élan, nous avons recours à un poétique vieux coucou. Qu'il assure à notre vieil ami un vol agréable vers les contrées de son choix.

a aviation rené.jpg

Les commentaires sont fermés.