google analytics

30/04/2015

Résidant : il faut écrire "résidant"

J'y reviens une dernière fois car, - s'est-on donné le mot, s'agit-il d'une conspiration ? -, quelques lecteurs me font remarquer que résidant devrait s'écrire avec un "e". Pour la dernière fois, je fais remarquer qu'il n'en est rien. Cette fois, pour couper court à toute polémique, nous recourons au dictionnaire Robert (1979) :

RÉSIDANT, ANTE : Qui réside (en un lieu). V. Habitant. 

RÉSIDENT, ENTE : 1° Diplomate envoyé par un État auprès d'un gouvernement étranger. 2° Haut fonctionnaire placé par l'État protecteur auprès du souverain de l'État sous protectorat. 3° Personne établie dans un autre pays que son pays d'origine.

On voit donc, et même si, comme on me l'objecte, le ministère l'écrit avec un e -, que le résident désigne un diplomate, un haut fonctionnaire ou un étranger, alors que le résidant est le synonyme de l'habitant. Le résidant, c'est donc l'habitant de Sainte-Anne. Mais peut-être les cancres finiront-ils par avoir raison, en forçant l'usage, selon une très déplorable pratique : une faute commise par tout le monde finit par n'en être plus une.  

Les commentaires sont fermés.